04 mars 2007

II) L'IMPACT DES FACTEURS SUR LA CELEBRATION DE CES FETES AU NIVEAU RELIGIEUX

1) L'EVOLUTION DES PRATIQUES RELIGIEUSES:

La baisse des pratiques religieuses a été causée non pas par un seul facteur mais par une multitude de facteurs raccrochés les uns aux autres. Au cours de cette évolution l'Eglise n'a pas su se moderniser et s'adapter aux changements en raison partielle de la mentalité des Papes qui restaient figés sur des idées anciennes voire dépassée.

De 1846 à 1878 c'est le Pape PIE IX, qui dirige l'église d'une manière très conservatrice. Il est très connu pour son syllabus écrit en 1864 où il catalogue toutes les erreurs modernes. Il s'oppose à la modernité mais aussi à la démocratie et aux libertés au nom des droits de Dieu. Lors du Concile Vatican I de 1870 tous les évêques du monde se réunissent à Rome et proclament l'infaillibilité du Pape sous la tutelle du Pape PIE IX. Cela signifie qu'à partir de ce jour qu'aucune décision ou déclaration du Pape ne pourra être contestée.

syllabus

De 1878 à 1903, LEON XIII , successeur de PIE IX fit figure l'exception parmi les Papes. Contrairement à ses prédécesseurs, il prôna la modernité. Il s'implique dans la société en établissant une Doctrine sociale publiée dans l'Encyclique social en 1891 qui évoque enfin le statut des ouvriers. Elle ouvre le Catholicisme vers le problème de classes et demande à l'Etat d'améliorer les rapports sociaux entre elles. Cela entraîne l'essor du parti de la démocratie chrétienne, du syndicalisme chrétien ainsi que l'Action catholique.

Cependant la tendance de l'Eglise vers le modernisme est de courte durée ; les successeurs de LEON XIII ne sont autres que PIE X et PIE XI qui refusent le modernisme allant même jusqu' à le condamner.

La société évolue, Jules Ferry pense que l'Eglise occupe une place trop importante dans la politique et l'enseignement. Il décide donc de faire passer deux décret en mars 1881 ayant pour objectif de rendre la France laïque en dissoluant les Jésuites et en obligeant les congrégations à demander le droit d'exister.

En réponse le Vatican coupe toutes relations politique avec la France suite à la loi du 9 décembre 1905 concernant la laïcité qui sépare l'Etat de l'Eglise.

Ce phénomène de laïcité provoque toutefois plusieurs foyers de crises en France.

L'affirmation de la science et de la raison, la laïcisation de la société et l'essor des idéologies en particulier le socialisme et le fascisme déstabilisent les croyances. La pratique régulière de la religion baisse mais certaines régions de France sont moins atteintes par cette évolution. Par exemple, les régions comme l'Ouest, le Nord et le Massif Central de la France, zones encore rurales sont encore des forts espaces de chrétienté.

De plus en plus de ruraux partent vers les villes pour travailler. Ils espèrent ainsi avoir une meilleure condition de vie ; c'est le désenclavement des campagnes. Cependant, mêmes les familles qui s'en sortent le mieux ne gagnent pas autant qu'elles ne l'avaient espéré. Elles ne voient plus l'intérêt d'avoir autant d'enfant comme à la campagne où la main d'oeuvre était un besoin vital. Elles perdent peu à peu leurs anciennes habitudes pour de nouvelles plus modernes. Cette ouverture d'esprit décline peu à peu les pratiques religieuses.

Au fil du temps, seuls les rites comme le baptême, le mariage et les enterrements sont encore célébrés régulièrement contrairement aux pratiques régulières.

2) LES VAGUES D'IMMIGRATION :

Un immigré est une personne née à l'étranger, mais qui ne possédait pas la nationalité française à sa naissance. Après son arrivée en France, il peut devenir français par acquisition (immigré français) ou garder sa nationalité (immigré étranger).

Le phénomène d'immigration en France est très ancien .Il a débuté au milieu du XVIIIème siècle, ainsi au XIXème siècle, la France était déjà un pays d'immigration. Ce sont essentiellement les besoins de main-d'œuvre qui ont suscité les deux grandes vagues d'arrivées du XXème siècle, dans les années vingt et les années soixante. En effet, il s'explique par une baisse de la fécondité importante qui a fait diminué la croissance démographique. La main d'œuvre française devenait trop insuffisante pour un pays qui s'industrialisait. La part des immigrés dans la population totale a donc atteint 7 % en 1931, a ensuite baissé, puis est remontée à ce niveau en 1968 avant de se stabiliser.

C'est  une population très hétérogène par l'ancienneté des vagues d'arrivée, la variété des motifs d'entrée et la diversité des pays d'origine. Parmi les différentes vagues d'immigrations nous pouvons noter celles des habitant des pays du sud de l'Europe (Espagne, Italie) et de l'est (Pologne) qui ont eu lieu juste après la seconde guerre mondiale. Cependant ces immigrés n'ont pas eu d'impact sur notre religion car eux aussi étaient chrétiens. La deuxième vague majeure d'immigration datant des années 60 concerne la population de Maghreb de religion musulmane. Ensuite des les années 80 à nos jours la France fait appelle aux Africains subsahariens, du sud-est et aux turcs.

Ces étrangers ont des croyances et habitudes de vie qui diffèrent des nôtres. A force des les côtoyer sur une longue période il a pu y avoir un phénomène d'acculturation (processus par lequel un individu, un groupe social ou une société entre en contact avec une culture différente de la sienne), en effet cultures française et étrangères ont pu se combiner. Il est possible que l'émergence de ces religions ait contribuée aux chamboulements et évolutions des valeurs françaises. Cependant cette hypothèse peut-être nuancée : La part des immigrés dans la population française est minime et se mélange peu avec le reste de la population.

SCHEMA

Nous observons un graphique représentant le pourcentage d'immigrés lors des resencement allant de 1911 à 1999 en France.

3) LES REVOLUTIONS INDUSTRIELLES ET LES 30 GLORIEUSES:

a)La Revolution
industrielle se caractérise par le passage d'une société à dominante agraire à une société industrielle.

La fin du XIXème siècle est marquée par deux révolutions industrielles qui ont permis une forte croissance de l'économie. Elles font entrer le monde dans une ère de modernité, en transformant l'économie mais aussi la société et les rapports sociaux. On passe avec elles de l'âge agricole et rural à un âge industriel et urbain, caractérisé par le progrès général du niveau de vie des individus.

Cette seconde révolution industrielle est fondée sur l'énergie l'électricité et les moteurs à explosion.

Peu à peu l'électricité remplace le charbon comme source d'énergie pour l'industrie. L'arrivée des chemins de fer marque le désenclavement des campagnes les plus retirées. En effet, ces régions agraire acquièrent la possibilité d'exporter leurs produits dans toute la France. Leurs conditions de vie s'améliorent, ils se spécialisent dans un seul domaine. En même temps les villes commencent à se moderniser grâce à la proximité des secteurs industriels. Les villes deviennent attractives car l'industrie recherche une forte main d'œuvre. On constate un exode rural important qui engendre une modernisation des villes comme la création de quartiers, d'immeubles, d'égouts…

tpeeee

L'arrivée des chemins de fer en France amène aussi les ruraux a se rendre à la ville, la mentalité des villes arrivent dans les campagnes.

Durant cette période l'industrie évolue et met en place des méthodes de travail plus productives.

Le progrès technique permet d'améliorer les conditions de production avec des machines qui fonctionnent de plus en plus vite et demandent de moins en moins d'ouvriers. Cette hausse de la productivité permet une baisse des prix de vente. Mais à partir du début du XXème siècle, et surtout après 1918, une forte accélération des gains de productivité va être permise par l'application du Fordisme. Celui-ci du nom du constructeur automobile américain Ford repose sur 2 principes:

- l'organisation scientifique du travail appelée Taylorisme ( standardisation, parcellisation des tâches, cadences de travail rapide, travail à la chaîne).

     - l' augmentation des salaires qui accroît la consommation et une diminution du temps de travail rendues possibles par les forts gains de productivité (de ce fait les profits augmentent aussi fortement)

Après 1936 il y à création des syndicats (regroupement de travailleurs servants à défendre leurs conditions de vies attaquées par le libéralisme.) Ceux-ci se battent pour obtenir des nouveaux droits aux travailleurs. Ils obtiennent entre autre la journée de 8 heures, les congés payés, la protection sociale. Tous ces nouveaux droits acquis participent à l'amélioration continue du niveau de vie des ouvriers.


b) Les 30 glorieuses:

Après 10 ans de dépression économique et 6 ans de guerre mondiale qui a détruit un bon nombre de richesses du pays la France a connu une prospérité économique pendant environ 30 ans de 1945 au début des années 70.

Les 30 glorieuses sont basées sur une économie d'endettement :

Schéma de l'économie d'endettement :

Taux d'intérêt faible --> Crédit bon marché --> Augmentation des crédits --> Augmentation des investissements et de la consommation --> Augmentation de la demande --> Augmentation de la production --> Augmentation de la croissance.

Les 30 Glorieuses ont eu un effet de moyennisation (atténuation des classes sociales accompagnées d'un gonflement des couches sociales intermédiaires) de la société française. C'est un processus selon lequel on assisterait à une atténuation, voire à une disparition des différences entre groupes sociaux. En conséquence, consommer et acheter deviennent une habitude pour les Français. On entre donc dans une société de consommation.Cette consommation permet l'équipement matériel des ménages. Au niveau des entreprises, on remarque aussi un essor de la publicité qui véhicule de nouvelles idées et de nouveaux produits.

Petit à petit, nous sommes entrés dans une société où la consommation occupe une place prépondérante. Ceci est en partie responsable du développement de l'aspect commercial des fêtes.

Posté par TPE_la_famille à 09:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur II) L'IMPACT DES FACTEURS SUR LA CELEBRATION DE CES FETES AU NIVEAU RELIGIEUX

Nouveau commentaire